Navigation

La spasmophilie : Diagnostic, symptomes et traitement

Considéré comme une affection spécifique à la France, la spasmophilie est généralement causée par des piques de stress ou d’angoisse. Cette maladie affecte le plus souvent les personnes dont l’âge est compris entre 15 et 45 ans. De plus, lorsqu’elle survient, elle peut occasionner chez la personne affectée non seulement des tremblements, mais également des spasmes. Cet article vous propose d’en découvrir davantage sur les symptômes et les soins permettant de calmer cette maladie.

Comment savoir si vous êtes atteint de spasmophilie ?

Plusieurs méthodes permettent de diagnostiquer la spasmophilie. L’une des méthodes les plus simples est d’effectuer l’électromyographie. Il s’agit d’une méthode qui permet de voir comment fonctionne les muscles et les nerfs de l’organisme. Ainsi, le médecin devra stimuler les fibres nerveuses afin de mesurer leur vitesse de conductibilité. Notez cependant que les fibres nerveuses qui sont stimulées à faible intensité sont celles du système nerveux périphérique. Outre cette technique révolutionnaire, il existe d’autres méthodes permettant de diagnostiquer la tétanie latente. Vous avez par exemple le signe de Chvostek et celui de Trousseau.

Quels sont les symptômes de la spasmophilie ?

Une personne souffrant de tétanie latente peut faire de crise à n’importe quel moment. Il n’y a pas un événement spécifique qui permet de la déclencher. Lorsque la crise survient, elle peut s’étendre sur une durée de 1 heure avec pour principal symptôme l’hyperventilation. Bien entendu, d’autres symptômes accompagnent la crise de spasmophilie. Il peut s’agir par exemple de crampes ou les masséters qui se contractent et empêchent votre bouche de s’ouvrir.  Vous avez également des picotements dans vos extrémités et une sensation d’étouffement (impression de ne pas avoir assez d’air pour respirer). Par ailleurs, il faut préciser que d’autres sensations indésirables peuvent s’associer à ses symptômes déjà désagréables. Au nombre de celles-ci, vous avez : l’insomnie, un mal de tête atroce, des frissons, des douleurs répétitives au ventre, des sauts d’humeur et généralement une fatigue permanente. Il peut également arriver que la personne atteinte de tétanie latente ait certains troubles comme ceux de la vision et de l’ouïe sans oublier des palpitations cardiaques. Il est cependant important de notifier que les symptômes cités ci-dessus ne sont pas spécialement ceux de la spasmophilie. En effet, cela peut être dû à d’autres affections telles que l’anémie, la sclérose en plaques ou certaines carences. Pour ce faire, une automédication n’est pas recommandée. Dès l’apparition de ces signes, veuillez consulter votre médecin traitant pour des analyses plus approfondie.

Comment traiter une crise de tétanie latente ?

A ce jour, les chercheurs n’ont pas pu déterminer si le stress et l’anxiété sont les seules causes de la spasmophilie. Toutefois, des études ont démontré que le magnésium joue un rôle déterminant dans le traitement. Une prescription de magnésium associée à du calcium et de la vitamine D permettent calmer la crise de spasmophilie. En dehors de cela, vous pouvez demander à une personne en pleine crise de respirer dans un sac papier. Cette technique permet de ralentir la respiration du patient grâce à l’augmentation du gaz carbonique. Par ailleurs, le patient doit également avoir une bonne hygiène de vie surtout mentale et physique.

 

Posts récents

enfants

Tout savoir sur l’hypopnée du sommeil

Vous avez constaté que même si vous prenez plusieurs heures de sommeil, vous vous réveillez toujours fatigué. Vous avez surement consultez un médecin pour essayer